Extrait Des Archives

Aller en bas

Extrait Des Archives

Message  Keals le Ven 17 Juin - 22:30

Extrait Des Archives D’Emporya, Relatant La Bataille d’Edenhope

An 731 de l’âge Anterien

[…]Aucun des deux camps ne prenant l’avantage depuis plus de deux mois, le conseil Jirien décida d’envoyer leur deux plus grands Généraux, les frères Ectryon et Achélé Evandre. Voyant la bataille se transformer en guerre de position, les Evandres optèrent pour une stratégie terriblement risquée. En effet, ils aspiraient à laisser entrer l’armée Impériale dans la ville tandis qu’eux et leurs meilleurs hommes contournerais les positions de l’ennemi et chargerais les lignes arrières. Bénéficiants de l’effet de surprise, ils avaient l’espoir d’atteindre l’empereur et de mettre fin à la guerre. Ainsi les forces Emporiennes défoncèrent les portes de chêne d’Edenhope et se virent surpris par l’arrière. Les républicains tombaient un a un tandis que les deux Généraux se battaient de mémoire, abattants tout ennemi à leur porté. Quand ils se virent devant la garde personnelle de Zanko, devant les bretteurs Ilmatariens qui ont tant faits parler d’eux, ils doutèrent de leur réussite.

Mais un ordre fût envoyé et les lames restèrent dans leur fourreaux. L’empereur d’Emporya se détachât du lot et avança sur les deux derniers Républicains debout. L’homme s’auto proclamant souverain du monde connu loua leur bravoure et accepta le défis de se battre seul contre deux. Sans plus de cérémonie, Zanko dégaina son épée en un éclair lumineux et entama un duel sanglant et tragique. Déviant, parant et enchaînant les coups, l’affrontement titanesque dura plusieurs minutes avant que l’un des deux camps ne prennent l’avantage. Puis Achélée bascula sur le côté, Zanko retirant son épée du corps inerte. Ectryon, alors aveuglé par son désir de vengeance, fondît sur l’empereur, mais manquant de discernement, il n’eut que le temps de constater l’éclair or traversant son avant bras, avatar de l’impitoyable lame symbolisant l’autorité de l’empire. Zanko retirât une nouvelle fois son épée du membre meurtri de l’Evandre, ce dernier lâchant son arme, perdant peu à peu la sensibilité de ses doigts. Un hurlement déchirât l’air, provoquant un frisson dans l’assistance. Les soldats d’élite de Zanko c’étaient renfermés en un cercle rouge et or entourant la sombre arène, incarnant la puissance infinie de l’Empire en l’avènement d’un ordre nouveau[…]


Extrait Des Archives D’Emporya, Relatant La Genese d’Ilmatar

[…]Le monde tel que nous, visionnaires, le connaissons, date de l’expression de la vie et des différents moyens de communication humains. En effet, les souvenirs de l’humanité en sa genèse n’ont jamais pu nous être communiqués de quelque façon. Cependant nous avons conservés les plus anciens écrits Ashuras, du temps où leur influence divine se propageait encore sur le monde. […]

En cette heure, nous vîmes l’incarnation même de la vie, ultime quête de notre errance dans les méandres du monde crée pour nos esprits. Ilmatar vînt à notre rencontre, dans toute sa resplendissante beauté élémentaire. Pareil aux milles merveilles qui nous furent promises, notre déesse possédait un corps plus resplendissant que l’aube, et plus puissant que le zénith. Alors elle leva la main droite, et la symphonie s’éleva de son corps, inondant nos esprits d’une vision aussi magnifique qu’extravagante. La musique s’intensifia, et de toute nos âmes nous ressentîmes la profonde mélancolie se dégageant de l’œuvre, mais aussi toute la joie et l’espoir que nous offrait la vie, de la naissance de nos corps à la dégénérescence de nos sens. Puis elle leva la main gauche, et la symphonie changea d’intonation. Nous aperçûmes alors la délicate sensation de la chaleur, puis la caresse d’une légère brise. Mais l’expression de la déesse se figea, son regard froid accentuant encore les effets de sa beauté, incarnant alors une toute autre puissance, terrible colère céleste s’abattant sur ceux jugés indignes fils d’Ilmatar. Elle abattit violemment ses deux mains, et certains d’entre nous moururent sur le champ. Hurlant et suppliant, ils furent brûlés dans le feu rédempteur de la divinité absolue pour avoir été lâches et indignes de la vie qui leur a été offerte. La voie de la déesse retentit alors, dans toute son effrayante quiétude :

" Soyez bénis, enfants de la terre et des cieux, car en ce jour nouveau un pouvoir vous est confié. Vous, hommes nés de mon esprit, je vous acquitte de cette tâche. La vision que j’ai reçue je vous l’offre, sans autre condition que de la protéger, et de servir ses intérêts pour le bien de toute la création. Je vous quitte pour un repos éternel dans l’accomplissement final de mon œuvre, et l’achèvement de mon rôle ici bas. En ultime présent je vous offre le choix de votre destinée, et du rôle que vous occuperez dans mon dessein. "

Ainsi, nous premiers nés des enfants d’Ilmatar, avons été jugés dignes de propager la vie sous toutes ses formes. Et comme notre propre mère, nous créâmes tout ce qui pense, mais aussi tout ce qui sera utile aux desseins de la création. De nos esprit naquirent l’ensemble des races, de la plus insignifiante aux monstres colossaux. C’est ainsi que notre influence resteras encrée pour toute la durée de l’apogée de la vision divine.[…]

Ceci est tout ce qu’il nous reste des jours anciens et de la création du monde.
avatar
Keals
Admin

Messages : 85
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://anterya.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum